top of page

Le Cnajep, en tant que laboratoire d'idées et observatoire de pratiques, a souhaité former les actrices et acteurs de l'éducation populaire à la compréhension des facteurs de la prolifération des idées des extrêmes droites et ses enjeux.

Édito

À propos

L’indignation des jeunes et des acteurs et actrices de l’Éducation populaire face à la montée des extrêmes droites n’est pas nouvelle. Leurs engagements sont connus, ils et elles n’ont pas hésité à prendre position lors des différentes élections de notre pays, lorsque l’extrême-droite était dans la possibilité d’exercer des responsabilités territoriales ou nationales.

 

Pourtant les discours de haine, de rejet, de repli identitaire progressent chaque jour dans notre société, gagnant ici et là des majorités électorales. Au lendemain des scrutins du printemps 2022, beaucoup d’organisations ont fait part de leur sidération. Les membres du CNAJEP ont considéré qu’il était impossible de se taire et de laisser faire, et ont souhaité s’engager dans une démarche d’enquête et de réflexion.

 

Il n’est plus seulement temps de lutter contre des idées qui s’expriment occasionnellement dans l’espace public, et souvent plus sournoisement. Aujourd’hui il s’agit de faire face, sur le terrain, à des élu·es et à des organes parmi les pouvoirs publics qui entendent appliquer leur programme politique à des échelles territoriales de plus en plus grandes. Il est loin le temps où les communes qui avaient, à la fin du siècle dernier, basculé à l’extrême-droite, étaient à nouveau dirigées par des forces qui ne prônaient pas la haine de l’autre, lors des élections suivantes. Aujourd’hui, de nouveaux basculements sont à l’œuvre dans de nombreuses communes, partout en France. Tandis que la droite ou la gauche de gouvernement perdent du terrain, les cadres de pensée, le vocabulaire et les méthodes des extrêmes droites s’imposent et menacent notre démocratie, nos libertés et les valeurs qui font notre société. Le danger que cette prolifération représente est palpable pour l’avenir de chacune et chacun d’entre nous.

 

Il est urgent de prendre le temps de comprendre que les idées des extrêmes droites ne sont plus seulement situées dans les projets ou programmes de partis identifiés. Les discours de haine ne semblent plus avoir de frontières, et les pratiques antidémocratiques qui les accompagnent non plus. Ainsi, lentement, silencieusement, le nombre de celles et ceux qui sont confronté·es, au quotidien, à des logiques opposées aux valeurs et pratiques de l’éducation populaire croît vertigineusement.

 

Le temps était donc venu de se réunir, avec les actrices et acteurs de terrain, pour ensemble mettre des mots sur les formes nouvelles prisées par celles et ceux qui défendent l’indéfendable, avec véhémence et souvent tromperie, en racontant une histoire fantasmagorique sur la France et ses habitant·es. Le temps était venu de se réunir pour construire de solides digues contre les extrêmes droites et leurs idées, et pour agir ensemble en faveur d’une société égalitaire, juste, solidaire, écologique et inclusive, où chacune et chacun a sa place.

 

Il s’agit aujourd’hui de renforcer les garde-fous, et de donner de la résonance aux consciences éveillées de l’ensemble des membres qui militent dans les organisations du CNAJEP.

Parcours et programme

Parcours et programme

Les visites de lieux mémoriels, les connaissances historiques transmises et les rencontres prévues lors de ce cycle doivent permettre de comprendre les phénomènes que l'on observe aujourd'hui à la lumière du passé. Ce parcours de formation invite les participant.es à déconstruire les idées attribuées aux extrêmes droites et à aborder les sujets au cœur de cette idéologie extrémiste.

Professionnel.les de l'éducation populaire ou bénévoles, ce parcours de formation réuni des personnes d'horizons variés qui font le constat de la montée en puissance des idées des extrêmes droites et qui cherchent à se prémunir contre elles : étudiant.es, retraité.es, volontaires en service civique, salarié.es.

Chacun.e pourra se saisir des connaissances, des discours et des savoir-faire transmis afin de construire à leur tour des ateliers, des formations, des animations diverses dans leur champ d'action.

Un premier parcours de trois rencontres a eu lieu en 2023, et est renouvelé en 2024, il inclut les visites du Palais de la Porte Dorée, du musée de l’immigration, du camp des Milles, suivis d’échanges avec les profesionnel·les qui y travaillent. Des temps d’apports théoriques de la part de chercheur·euses et des échanges entre profesionnel·les sont également mis en places.

En 2024, les participant.es du premier parcours de 2023 continuent leur formation avec un séjour à Rome afin d’échanger avec nos partenaires italiens sur les réalités de l’exercice associatif, social et éducatif sous une gouvernance d’extrême droite, et les potentialités d’actions. Ce deuxième parcours sera axé sur la rédaction d’un argumentaire collectif et la communication auprès de publics en situation de vulnérabilité.

facade_palais_4976_lemaitre.jpg

Première journée au Palais de la Porte Dorée, Musée national de l'histoire de l'immigration

Mars 2023

Notre première journée au Musée national de l'histoire de l'immigration a permis de découvrir ce lieu emblématique de l'histoire coloniale, et de comprendre son projet éducatif et les moyens qu'il se donne en prenant en compte son contexte de création, et le contexte socio-politique actuel.

Retrouvez ici nos entretiens  avec Frédéric Callens, conseiller du directeur du musée, ainsi qu'avec Sébastien Gölkap, directeur du Musée National de l'histoire de l'Immigration

site-memorial-du-camp-des-milles-16985.jpg

Deuxième journée au Site-Mémorial du Camp des Milles

Avril 2023

La seconde journée de formation au Site-Mémorial du Camp des Milles, à Aix-en-Provence, nous a permis de découvrir un autre lieu de mémoire d'une histoire plus récente qui, elle aussi, a laissé son empreinte sur notre société et sur nos perceptions. Il s'agissait également de découvrir tout le travail scientifique et pédagogique fait par le Camp des Milles.

Retrouvez ici notre entretien avec Nicolas Sadoul, directeur du Camp des Milles.

Nous avons également rencontré Loïc Gachon, Maire de Vitrolles, ayant succédé à l'extrême droite. Retrouvez notre entretien ici.

cnajep-logo.png

Troisième journée au Cnajep

Juin 2023

Notre dernière journée de formation s'est organisée en deux temps : 

- Une intervention de Philippe Corcuff, Professeur des universités en science politique apportant des éléments d'analyse sur les discours et la propagation des idées des extrêmes droites.

Retrouvez ici notre entretien avec Philippe Corcuff.
- Une après-midi de discussions pour mettre en perspective les savoirs acquis en se projetant dans de futures actions.

bottom of page